[Premières Impressions] Destiny 2 Renégats: Une extension royale?

L’année dernière, nous repartions dans l’aventure galactique de Bungie, Destiny 2. Entre satisfaction et déception, ce deuxième opus du MMOFPS n’avait malheureusement pas su me garder dans ses rangs comme avait pu le faire son prédécesseur. Mais Destiny reste un aimant à joueurs quand on y a goûté au moins une fois. Il y a quelques mois, j’ai décidé de suivre les traces de mon éternel binôme de jeux, me permettant de découvrir ainsi les deux premières extensions sorties.

Puis, à l’E3 dernier, Bungie annonçait une nouvelle aventure pour Destiny 2 qui marquerait le début de sa deuxième année. Nommée simplement Renégats, à l’image du Roi des Corrompus ou des Seigneurs de Fer, elle est une extension majeure et promettait à sa communauté la rage de jouer. Un message plutôt alléchant mais est-il réel? Les heures ont défilé, me permettant de vous parler de ces 3 premières semaines passées sur ce qui pourrait être le nouveau départ de Destiny 2.

1. Pour Cayde!

Malheureusement ce n’est plus un secret pour personne (et c’est probablement le plus gros reproche que je peux faire à Bungie d’avoir dévoilé un fait aussi important dans sa communication), notre vieil ami Cayde-6 quitte l’aventure Destiny, tué des mains d’un certain Uldren Sov. Si ce nom ne vous dit rien, je n’en dirais pas plus pour conserver le peu de mystère qu’il reste derrière (bien qu’il soit de très courte durée pour les joueurs de Destiny premier du nom). En tout cas, Destiny 2 Renégats pose les choses dès la première mission: notre vengeance sera terrible, en tant que Gardiens mais surtout en tant que joueurs.

En quelques tours de barillet, notre mission de sauver une nouvelle fois la galaxie s’est transformée en une véritable chasse à l’homme pour assouvir notre soif de vengeance de nous avoir retiré le personnage le plus charismatique de la licence. Un véritable coup de maître de la part Bungie pour enrager leurs joueurs. Avec l’aide de nouveaux et d’anciens alliés, nous partons donc à la recherche des 8 salopards Barons et leurs sbires Infâmes, un nouveau type d’ennemis qu’il ne faut surtout pas sous-estimer, qui ont pris part à cet acte impardonnable.

Comme à ses habitudes, la complétion des missions de l’histoire se veut très rapide, quelques heures à peine pour tourner la page. Mais Renégats semble avoir plus d’un tour dans son sac pour nous maintenir en haleine. Et si le Destiny qu’il manquait à Destiny 2 venait enfin de faire son apparition?

2. Rêves et secrets

Comme à chaque extension, le studio fait en sorte de nous proposer de nouveaux terrains de jeu, aux environnements novateurs mais dont l’intérêt est souvent très limité. Alors que Mercure et Mars ont eu leur heure de gloire dans les deux extensions précédentes, c’est au tour du Récif (qui ne s’était limité qu’à un espace social dans Destiny 1) d’être au centre de nos intérêts. Dans notre chasse aux Barons et au niveau 50, c’est la Côte Enchevêtrée qui sera en premier au cœur de nos occupations. Nouveau marchand, nouveaux événements publics, nouvelles activités, la zone se veut réduite et sans réelle plus-valu pour le jeu.

Une fois notre mission accomplie, nous sommes loin d’imaginer ce qui nous attend. Une vieille amie nous guide jusqu’à la Cité des Rêves. Une zone magnifique serait peu dire puisqu’elle est sans le moindre doute la zone la plus belle jamais faite pour Destiny quel qu’il soit.

La Cité des Rêves marque clairement le renouveau de Destiny 2. Si de prime abord, la zone semble relativement petite, elle regorge de secrets et se dévoile être une zone aux multiples facettes en terme d’exploration et devient incontestablement la destination principale pour augmenter notre Lumière. Elle instaure de nouvelles activités au travers des défis hebdomadaires et quotidiens tel que le Puits Aveugle dont les similitudes avec le Protocole d’Intensification de l’Esprit Tutélaire ou la Cour d’Oryx du Roi Des Corrompus sont flagrantes. Plus loin encore, certains objets consommables nous donneront la possibilité de découvrir de nouveaux plans au sein même de la Cité.

La zone abrite également le nouveau Raid: Le Dernier Vœu, disponible depuis le 14 septembre. La Cité des Rêves semble regorger de mystères scénaristiques qui s’éclaircissent peu à peu au fil des semaines depuis l’apparition de cette activité, et bien que je n’ai pas encore pu découvrir ses différentes étapes, le seul fait qu’il ait été terminé une toute première fois par une escouade lambda a permis à la zone entière d’évoluer et de déverrouiller un nouvel assaut et une nouvelle mission d’histoire par semaine pour l’ensemble des joueurs. Si cela peut paraître léger, c’est une première dans Destiny. Une nouvelle section dans nos menus permet éventuellement de nous donner une idée de l’ampleur que peut prendre Renégats: les Triomphes. Vous pouvez en débloquer en faisant la plus simple des activités, alors que d’autres demandent une recherche plus approfondie dans les missions et les zones du jeu. A l’heure où j’écris ces lignes, le mystère n’est toujours pas levé, il faut s’attendre donc à avoir le fin mot de l’histoire dans les semaines (ou mois peut-être, qui sait?) à venir.

3. Gambit, le magicien?

Parlons maintenant un peu joueurs contre joueurs. Les éternelles parties rapides et compétitives sont toujours de la partie, mais il faut bien l’avouer, ce n’est pas la tasse de thé de tout le monde, moi la première. Dans un élan de nouveauté, Bungie ont inventé le Gambit, un mode mélangeant PvE et PvP, coopération et compétition. Dans ce nouveau mode, chaque équipe est lâchée sur une carte sur laquelle il faut décimer les ennemis présents et récupérer les particules qu’ils lâchent dans le but d’envoyer des bloqueurs à l’équipe adverse. Plus vous accumuler de ces objets plus vos bloqueurs seront difficiles à vaincre. Et plus vous leur envoyez de bloqueurs plus vous remplirez la barre permettant d’invoquer un Primordial. La première équipe qui vainc son Primordial gagne la manche. Mais le Gambit ne s’arrête pas là, puisqu’un portail de téléportation permet de temps à autre à un joueur d’envahir l’équipe adverse et la ralentir en éliminant ses joueurs.

Ce mode se révèle particulièrement novateur et addictif mais laisse entrevoir de nombreux problèmes qui restent les mêmes: les joueurs. Au fil des parties, l’importance du travail d’équipe est incontestable et l’inactivité de certains Gardiens du « matchmaking » peut être vite insupportable et ne laisse aucune chance à la victoire. On note également une recrudescence de joueurs qui « rage-quittent ». Face à l’impossibilité de retourner en orbite en pleine partie de Gambit, la seule alternative de quitter l’escouade est la déconnexion pure et simple (ou éventuellement une erreur du jeu, donnons leur le bénéfice du doute). Puis vient l’éternel abus de l’utilisation de certaines armes que les joueurs préfèrent pour leur capacité à « one-shot ». La facilité avant tout.

4. Nouvel arsenal

Destiny 2 Renégats a bien évidemment apporté son lot de nouvelles armes, armures et mêmes doctrines, du moins nouvelles voies de doctrines, qui selon certaines peut radicalement changer notre façon de l’utiliser. Pour exemple, la nouvelle voie abyssale du Chasseur troque la flèche pour des lames spectrales dont la rapidité d’attaque est surprenante. En clair, il faudra réapprendre à maîtriser les Supers de nos chers Gardiens.

Toutes les classes d’armes sont de retours, à la différence que certaines ont changé d’emplacement, mais Bungie n’a pas manqué de nous en apporter une nouvelle: les arcs. Et dans Destiny 2, ça change et ça claque, vraiment.

Nouveaux exotiques et légendaires font également leur apparition, certains venant tout droit de Destiny 1, soit dit en passant mais dont le retour peut faire plaisir à voir. Le tout c’est d’avoir un tant soit peu de chance et beaucoup de patience. Le taux de loot semble avoir grandement baissé contrairement à la première année qui était trop important. En somme, des heures, des jours, des semaines de farm et de frustration sont à prévoir en espérant obtenir de vos rêves. Sachez de plus, que certaines semblent même ne pas être encore obtenables.

Renégats est sans nul doute l’extension salvatrice de Destiny 2. Alors que nous avions perdu ce qui nous avait autrefois fait vibrer sur son prédécesseur, ce nouveau DLC permet à la licence de reprendre du poil de la bête. Si les nouvelles activités font plaisir à voir et à faire chaque jour et chaque semaine, il sait également nous en mettre plein la vue grâce à la Cité des Rêves qui rappelle que Destiny est également un jeu d’exploration, de recherche, et de théories en tout genre qui nous pousse à nous creuser les méninges. En espérant que cela ne soit que le début et que le studio à l’origine d’Halo ait encore l’imagination assez débordante pour nous maintenir sur leur jeu.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s